Episode 0 – Emil Ferris, Sean Murphy et Akira

Ça y est, c’est le pilote de BD sans modération.

BD sans modération (BDSM) est un podcast qui s’adresse aux passionnés de bande dessinée, de roman graphique, de comics et de manga. Nous y parlons de l’actualité du secteur, nous allons à la rencontre d’auteurs et nous composons le panthéon du genre.

Focus (00:01:00) :
Moi, ce que j’aime, c’est les monstres
Batman White Knight

Le Panthéon (00:22:00) : Akira Volume 6

BD sans modération, c’est:
Amandine Schmitt
Daniel Andreyev

Become a Patron!

5 réponses sur “Episode 0 – Emil Ferris, Sean Murphy et Akira”

  1. Hello,

    Alors voilà je me permets de vous faire remarquer qu’on a aussi une émission sur la BD qui s’appelle aussi BDSM (bande-dessinée surprise et musique)
    Et on est là depuis juillet.

    Du coup peut-être songer à un autre nom?

    Bonne journée et bonne continuation

  2. Génial ce nouveau podcast ! Quel sera le rythme de parution ?

    Personnellement pour moi c’est le tome 3 le meilleur parmi les 6 tomes d’Akira : climax total avec le point de bascule atteint.
    Et en fait je préfère les trois premiers tomes plutôt que les trois derniers (trop bordélique, trop apocalyptique finalement :-)).

  3. Excellent podcast 🙂
    pour la suite, le meilleur d’Emmanuel Lepage, Taniguchi, Tetsuya Toyoda, Frederik Peeters, Guy Delisle ?
    Bonne continuation en tout cas !!

  4. Très prometteur cet épisode 0 !
    Il y a un peu moins de complicité (visible) qu’avec les compères habituels, mais c’est simple et efficace. Plutôt que de se perdre dans des rubriques nombreuses, vous restez sur le principe du coup de coeur globalement, actuel et passé. En amateur de BD, c’est ce qu’on vient chercher je pense avant tout.
    Il manque juste les reco ?
    Amandine est très bien, avec une approche complémentaire.
    Merci et continuez comme ça !

  5. Ça fait du bien, enfin un podcast sur la BD qui m’accroche (en même temps, c’est normal en tant que fidèle du RPU). Tout comme alanparish, concernant Akira, je préfère les 1ers volumes, en particulier le 1er, avec en plus la nostalgie que j’ai toujours pour le choc que fut la découverte de la série lors de la parution en kiosque des tout premiers numéros début 1990.
    En tout cas, tous mes encouragements ;)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *